Le gouvernement augmente de 9 milliards BRL à 13 milliards BRL les dépenses prévues pour les centrales thermoélectriques

La crise actuelle de l'eau a poussé le ministère des Mines et de l'Énergie à augmenter ses prévisions d'utilisation et de dépenses pour les centrales thermoélectriques pour la production d'énergie. Le coût estimé de cette source d'énergie est passé de 9 milliards de reais à 13.1 milliards de reais. La précédente prévision de 9 milliards de reais avait été annoncée en juin. Par rapport à la nouvelle estimation, l'augmentation est de 45 %. Le calcul est basé sur des simulations de l'ONS (National Electric System Operator), qui considère l'utilisation supplémentaire des centrales entre les mois de janvier et novembre de cette année. Les nouvelles dépenses prévues doivent être répercutées sur le consommateur final. Les utilisateurs du réseau compensent l'augmentation du coût de la production d'énergie par le système de pavillon tarifaire, une charge supplémentaire appliquée à la facture d'électricité. Si le réajustement du drapeau tarifaire ne suffit pas à faire face à la hausse, la différence est répercutée sur les tarifs de l'énergie eux-mêmes. "Le surcoût de l'envoi thermoélectrique prévu jusqu'en novembre a augmenté en raison des mesures de flexibilité adoptées, qui ont permis un plus grand stockage d'eau dans les réservoirs et, par conséquent, une plus grande utilisation des centrales thermoélectriques pour répondre à la demande du système", a informé le Ministère et la Chambre de Commerce au G1. Le pays a les précipitations les plus faibles dans la zone des réservoirs des centrales hydroélectriques SIN (Système National Interconnecté) d'électricité depuis 1931. Pour cette raison, le besoin d'activer les ressources thermoélectriques a augmenté, ce qui augmente le coût de production d'énergie. Fin juin, l'Aneel (Agence nationale de l'énergie électrique) a décidé de conserver le drapeau rouge 2 -le plus cher- comme référence dans les factures d'électricité de juillet. L'agence a également réajusté le pavillon tarifaire 2 de 52.1 %. Avec l'augmentation, pour chaque 100 kilowattheures consommés, un supplément de 9.49 R$ est payé. continuer la lecture