compteur d'accès web gratuit

Crypto-monnaie anonyme appropriée bannie par le Comité des finances français

Le comité des finances français a été à l'avant-garde de la promotion de la réglementation des crypto-devises en France. Dans un rapport publié hier, la commission de l'Assemblée nationale française a déclaré qu'il convenait d'interdire toutes les crypto-monnaies visant à fournir un grand degré d'anonymat aux utilisateurs. Le Comité des finances a également déclaré qu'une telle mesure est importante car la plupart des cryptos correspondant à cette description augmentent le risque de criminalité financière.

Les crypto-monnaies anonymes pourraient bientôt être interdites en France

Selon la commission des finances française, la crypto-monnaie anonyme peut être utilisée pour commettre des infractions telles que le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, car les données personnelles des utilisateurs ne peuvent être ni révélées ni retracées une fois la transaction terminée.

Le rapport indique également que les régulateurs financiers en France doivent mieux comprendre la technologie utilisée par les sociétés de cryptographie et son application pour réussir à réglementer le secteur. Si le rapport du comité est adopté par l'assemblée nationale, toutes les crypto-monnaies offrant un anonymat complet dans la mesure où le régulateur ne peut pas identifier les utilisateurs et la procédure utilisée pour effectuer les transactions ne seront pas les bienvenues pour faire des affaires dans le pays.

L'un des inconvénients de ce rapport est qu'il ne fournit pas de détails clairs sur le degré d'anonymat que les crypto-monnaies doivent offrir. Il ne fait pas la différence entre les crypto-monnaies privées par défaut, telles que Monero, des autres.

Dans le section d'introduction du rapportWoerth prend note des divers problèmes que la crypto-monnaie pose au secteur financier, tels que la fraude, l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Il introduit également un nouveau défi, l'impact environnemental des activités minières de crypto-monnaie. D'un autre côté, le rapport prend note du fait que l'argent est et reste l'une des méthodes les plus couramment utilisées pour financer des activités criminelles non seulement en France mais également dans le monde entier.

La France n'est pas opposée à toutes les crypto-monnaies

Bien que le rapport pose un danger important pour les crypto-monnaies qui favorisent la vie privée, il est important de noter que la France n'est pas hostile à toutes les crypto-monnaies. L’objectif principal du comité est de mettre en place une réglementation qui atténue les risques. Il n’est pas possible de le faire avec certaines crypto-monnaies qui ne révèlent pas les transactions des utilisateurs et les transactions effectuées.

Ce n’est un secret pour personne que les crypto-monnaies doivent être réglementées afin d’éviter que des éléments criminels tirent parti de la technologie. Cependant, la réglementation doit être bien pensée pour promouvoir la croissance du secteur. Découvrez plus nouvelles de crypto-monnaie ici.

Précédent "
Suivant »