compteur d'accès web gratuit

L'Autorité bancaire européenne appelle à une réglementation unifiée des crypto-monnaies

EBA

L’Autorité bancaire européenne (ABE) appelle à un approche commune dans la réglementation de la crypto-monnaie. L’EBA déplore que la plupart des pays européens élaborent des politiques spécifiques à leur pays. Cela crée de la confusion, les nouvelles réglementations devenant trop diverses et allant à l'encontre de l'esprit d'une Union économique européenne parfaitement connectée.

Par conséquent, il est fort probable qu'un seul cadre réglementaire pour les actifs Crypto dans la région stimule la croissance dans le secteur de la Blockchain et des Crypto-devises. Cela est dû au fait que ces sociétés basées sur le DLT seront en mesure de s’étendre directement à tous les pays européens membres de 27 et également au Royaume-Uni sans avoir à réformer et personnaliser leurs fonctionnalités en fonction d’une loi spécifique.

Les crypto-monnaies ne relèvent pas du droit financier européen

Le problème provient de la législation financière en vigueur dans l'Union européenne qui ne permet pas de considérer les actifs numériques comme une version émergente des produits financiers. La loi en vigueur préconise donc le silence sur la contribution de BTC, ETC, XRP, BCH, LTC, DASH, ADA, etc. à l’environnement financier. Selon l'ABE, un changement de perception des actifs numériques, qui inclut la pleine reconnaissance des jetons dans le paysage financier en mutation, constitue un pas dans la bonne direction dans la quête de politiques harmonieuses.

Techniquement, une position unifiée de l'UE sur Cryptos serait essentielle pour surveiller les changements dans l'industrie et élaborer des politiques qui élimineraient toute évolution négative tout en développant des aspects positifs.

Les recommandations sont le résultat d'une étude d'une année

L'Autorité bancaire européenne a révélé que cette recommandation découlait d'une enquête longue d'une année qui avait pour but d'explorer les performances des crypto-monnaies dans l'UE. Les conclusions soulignent la nécessité de créer des conditions de concurrence égales pour que le rôle des jetons numériques dans l’économie de l’UE converge vers un effet unique.

EBA

L'un des exemples que la recommandation suggère est le cas de l'Allemagne et du Royaume-Uni. Dans ce dernier cas, il est question de contrôler les dérivés de Crypto alors que cette classe d'actifs est déjà interdite en Allemagne. Dans les deux pays, la décision est prise sur la base que les produits dérivés de Crypto spéculent sur les prix des jetons, ce qui peut avoir pour effet que les prix du marché sur Crypto exposent les investisseurs moins informés au risque de volatilité. Cependant, les deux pays parviennent à des conclusions différentes: l'un interdit cette classe d'actifs, tandis que l'autre ne sait toujours pas quoi faire.

Éviter l'émergence de paradis crypto

L'ABE note que l'absence d'une politique uniforme dans la région entraînera l'émergence de paradis de la crypto tels que Malte et Gibraltar. En effet, certains pays saisiront l'occasion de profiter de l'absence d'une approche commune en créant des environnements moins rigoureux. Cela conduirait à un développement inégal et contribuerait aux disparités économiques dans la région.

Adam Farkas, directeur exécutif de l'ABE, lance un appel à la Commission européenne pour qu'elle évalue les opportunités et les risques inhérents aux crypto-monnaies afin de créer des politiques que tous les États membres devront respecter.

Précédent "
Suivant »